La réaction des bassins versants maralpins aux précipitations intenses du 2 octobre 2020 : mesures du transport sédimentaire, modèle de connectivité sédimentaire en Roya et principes de gestion - AVIGNON Access content directly
Proceedings Year : 2022

Catchments’ reactions to the Oct. 2nd 2020 heavy rainfall in the Maritime Alps (France): sediment transport measurements, sediment connectivity model in the Roya river and reconstruction guidelines

La réaction des bassins versants maralpins aux précipitations intenses du 2 octobre 2020 : mesures du transport sédimentaire, modèle de connectivité sédimentaire en Roya et principes de gestion

Laurence Tissot
Pierre Brigode

Abstract

The exceptional rainfall on Oct. 2nd, 2020 on the Maritime Alps and on the Liguria regions have considerably modified the bed morphology of several rivers in the area. Far beyond the rather localized damages observed on the Tinée or on the Fora di Taggia rivers, the Roya and the Vésubie rivers endured exceptional active width widening (see Melun et al., submit.) that triggered considerable infrastructure damages (approx. 1 billion euros worth). This exceptionally intense storm episode (663 mm in 24h at the Mesches Dam in the Roya catchment ; CEREMA, 2021) reactivated sediment supply from hillslopes that triggered a fluvial metamorphosis: the Roya and the Vésubie, that were single channels, mostly of a step-pool morphology prior to the flood, switched to multithreaded riverbeds, characteristic of an excess of sediment supply compared to transport capacity. Based on sediment fluxes monitoring (RFID sediment tracking and geophone) before and during the flood, this study contributes 1/ to characterise the intensity of sediment transport in the Roya main branch during the 2020/10/02 episode, 2/ to develop a prospective conceptual model of sediment connectivity in the Roya catchment and 3/ to stress few essential guidelines for the reconstruction of these Maritime Alps valley bottoms.
Les précipitations exceptionnelles du 2 octobre 2020 sur les Alpes-Maritimes et la Ligurie ont considérablement modifié la morphologie de plusieurs cours d’eau de la région. Au-delà des dégâts assez localisés observés sur la Tinée ou la Fora di Taggia, la Roya et la Vésubie en particulier ont vu leur bande active s’élargir de manière exceptionnelle (cf. Melun et al., submit.), occasionnant des dégâts considérables aux infrastructures (coût estimé :env. 1 milliard d’euros). Ces deux cours d’eau sont passés d’un chenal unique, souvent en step-pool, à une morphologie à chenaux multiples, caractéristique d’un excès de sédiments provenant des versants, réactivés à l’occasion de cet événement particulièrement intense en termes de précipitations (663 mm en 24h aux Mesches ; CEREMA, 2021). En s’appuyant sur les campagnes de mesures (traçage RFID et sismique acoustique passive) avant et pendant l’événement, nous nous proposons de contribuer 1/ à caractériser l’intensité du transport sédimentaire sur la Roya lors de l’épisode du 02/10/2020, 2/ à développer un modèle prospectif de fonctionnement hydro-sédimentaire du bassin de la Roya et enfin 3/ à souligner quelques principes de gestion qui nous semblent essentiels pour la reconstruction de ces vallées maralpines.
Fichier principal
Vignette du fichier
20220806_CHAPUIS-etal_ISRivers2022_resume-long.pdf (206.73 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03855459 , version 1 (16-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03855459 , version 1

Cite

Margot Chapuis, Mendy Martins, Cyriel Adnès, Laurence Tissot, Nicolas Martin, et al.. La réaction des bassins versants maralpins aux précipitations intenses du 2 octobre 2020 : mesures du transport sédimentaire, modèle de connectivité sédimentaire en Roya et principes de gestion. 2022. ⟨hal-03855459⟩
101 View
77 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More