Les pratiques d’activité réduite et leurs impacts sur les trajectoires professionnelles : Une revue de la littérature - GATE - Politiques publiques et espace Access content directly
Journal Articles Revue d'économie politique Year : 2019

Les pratiques d’activité réduite et leurs impacts sur les trajectoires professionnelles : Une revue de la littérature

Abstract

The reduced-activity system aims to diminish the disincentive effects of unemployment benefits by allowing jobseekers to combine paid activity and job search, and at the same time to gain at least partial unemployment benefits as well as the wage for this activity. Our review of the theoretical and empirical literature seeks to determine whether this system (which only concerns temporary or part-time jobs) allows a sustainable integration into the labour market. It shows that the expected theoretical effects on the career trajectories of job seekers and on the quality of new jobs are ambiguous and require empirical investigations. National and international empirical studies then highlight the need to distinguish between short-term and long-term effects and that there is a strong heterogeneity of impacts between job seekers. Nevertheless, in France, reduced activities seem to boost access to long-term jobs, but with mild effects. However, they do not seem to improve or to damage the quality of the subsequent job.
Le dispositif des activités réduites vise à atténuer les effets désincitatifs du système d’allocation chômage en permettant aux demandeurs d’emploi de combiner activité rémunérée et recherche d’emploi tout en cumulant, au moins partiellement, la rémunération de son activité et ses allocations chômage. Notre revue de la littérature théorique et empirique cherche à savoir si ce dispositif, avec des incitations nécessairement limitées à l’exercice d’une activité temporaire ou à temps partiel, peut favoriser une insertion durable sur le marché du travail. Elle montre que les effets théoriques attendus sur les trajectoires professionnelles des demandeurs d’emploi et sur la qualité des emplois potentiellement retrouvés sont ambigus et méritent d’être tranchés empiriquement. Les études empiriques nationales et internationales mettent alors en évidence qu’il est nécessaire de distinguer les effets à court terme des effets à long terme et qu’il existe une forte hétérogénéité des impacts entre demandeurs d’emploi. Néanmoins, en France, l’activité réduite semble globalement un accélérateur de l’accès à l’emploi durable mais avec des effets relativement modestes. En outre, elle ne semble pas améliorer ni dégrader la qualité de l’emploi retrouvé.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019-joutard-les-pratiques-d-activite-reduite.pdf (292.99 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02002883 , version 1 (26-10-2021)

Identifiers

Cite

Nathalie Havet, Xavier Joutard, Alexis Penot. Les pratiques d’activité réduite et leurs impacts sur les trajectoires professionnelles : Une revue de la littérature : Une revue de la littérature. Revue d'économie politique, 2019, 129 (1), pp.11 - 47. ⟨10.3917/redp.291.0011⟩. ⟨hal-02002883⟩
173 View
90 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More