HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Évolution du taux de césariennes à partir de 37 semaines d’aménorrhée parmi les nullipares ou comment évaluer la validité externe d’un essai randomisé nord-américain sur le déclenchement artificiel du travail

Abstract : Objectif Déterminer le risque de césarienne d’une nullipare à partir de 37 semaines d’aménorrhée (SA) lorsqu’une attitude expectative est envisagée. Matériel et méthodes Étude prospective incluant toutes les nullipares ayant accouché d’une grossesse unique en présentation céphalique à un terme ≥ 37 SA au sein d’un réseau de périnatalité (MYPA), entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017. Pour chaque semaine d’aménorrhée de 37 SA à 41 SA, le taux de césarienne était calculé en fonction du mode d’entrée en travail (spontané ou déclenchement artificiel). Le taux de césarienne lié à une attitude expectative à un âge gestationnel donné était calculé en prenant la population totale arrivant à cet âge, diminué du nombre des patientes ayant eu un déclenchement artificiel du travail ou une césarienne programmée avant travail à ce même âge gestationnel. Résultats Parmi les 16 085 patientes ayant accouché dans le réseau à ≥ 24 SA, 5498 (34,1 %) étaient des nullipares avec grossesse unique accouchant ≥ 37SA en présentation céphalique. Le risque de césarienne augmentait à partir de 40 SA, quel que soit le mode d’entrée en travail : en cas de travail spontané, le taux de césarienne était stable autour de 11 % jusqu’à 39 SA, puis augmentait à 14,1 % à 40 SA et 20 % à partir de 41 SA ; en cas de déclenchement artificiel du travail, le taux de césarienne passait de 28 % à 39 SA à 40 % à 40 SA et à 38 % à partir de 41 SA. Le risque global de césarienne lorsqu’une attitude expectative était envisagée dès 37 SA restait stable autour de 21 %. Conclusion Le risque de césarienne à partir de 37 SA d’une nullipare à bas risque gérée par une attitude expectative au sein de ce réseau est proche de celui d’une patiente nullipare accouchant aux État-Unis.
Complete list of metadata

https://hal.uvsq.fr/hal-02553840
Contributor : Équipe Hal Uvsq Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 24, 2020 - 6:01:30 PM
Last modification on : Tuesday, April 19, 2022 - 10:12:56 AM

Identifiers

Collections

Citation

Thibaud Quibel, Pierre Raynal, C. Bouyer, Patrick Rozenberg. Évolution du taux de césariennes à partir de 37 semaines d’aménorrhée parmi les nullipares ou comment évaluer la validité externe d’un essai randomisé nord-américain sur le déclenchement artificiel du travail. Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie, Elsevier, 2020, 48 (4), pp.346-350. ⟨10.1016/j.gofs.2020.01.026⟩. ⟨hal-02553840⟩

Share

Metrics

Record views

68