Du manuscrit au texte publié. L'instabilité des contours de la phrase dans Colline - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Du manuscrit au texte publié. L'instabilité des contours de la phrase dans Colline

Abstract

Le roman Colline s’inscrit dans un contexte historique de vogue du roman-poème, ce dont témoigne entre autres traits sa forme typographique caractérisée par l’alinéa fréquent, et plus spécialement par la phrase-paragraphe inspirée du verset, créant des blancs dans le texte qui accordent à l’unité phrastique une forte dimension visuelle, un statut pleinement graphique. L’examen des variantes du manuscrit montre une fréquente reconfiguration des propositions – au sens grammatical du terme –, soit que la phrase primaire se scinde en deux phrases distinctes, soit, avec une fréquence supérieure, que la version publiée réunisse en une seule phrase des propositions initialement dissociées par un signe de ponctuation forte. Ces modifications interrogent l’esthétique de la sobriété, dont la suppression est la procédure la plus évidente, mise en avant par Michel Gramain dans l’introduction de son édition critique et diplomatique du manuscrit établie en 2006. La sobriété consiste-t-elle à dissimuler la complexité au moyen de l’unification graphique, ou bien à fragmenter le complexe par souci de lisibilité ? D’autres remaniements engageant les signes de ponctuation intermédiaires – le point-virgule et le deux-points – viennent souligner ces mouvements qui mettent en jeu l’arbitraire de la phrase. Ces fluctuations du traitement des propositions s’accompagnent d’évolutions portant sur les connecteurs : explicitation par insertion (ou substitution) d’un coordonnant, ou à l’inverse implicitation par effacement (ou substitution) d’un coordonnant, allant dans le sens d’une parataxe asyndétique – mais pas toujours. Poussé à l’extrême, le principe de sobriété aboutirait à de discrètes ellipses syntaxiques, mais sans opacification de la lecture. Dans une perspective herméneutique, un tel travail sur la phrase manifeste un questionnement sur la cohésion, à la fois procédure textuelle et enjeu majeur de la fiction gionienne où l’ellipse renvoie à la péripétie centrale du roman, le tarissement de la fontaine et à ses conséquences sur les liens de la communauté villageoise.
Fichier principal
Vignette du fichier
Du manucrit au texte publié_HAL.pdf (264.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03326199 , version 1 (25-08-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03326199 , version 1

Cite

Sophie Jollin-Bertocchi. Du manuscrit au texte publié. L'instabilité des contours de la phrase dans Colline. Patrimoines gioniens, Université Aix-Marseille, Sep 2015, Aix-en -Provence, France. ⟨hal-03326199⟩
30 View
35 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More