Santé et cadre de vie : résultats d’une approche sociologique sur le vécu des habitants de quartiers populaires - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Access content directly
Journal Articles Epidemiology and Public Health = Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique Year : 2019

Santé et cadre de vie : résultats d’une approche sociologique sur le vécu des habitants de quartiers populaires

Abstract

Introduction Pour caractériser l’état de santé d’une population en milieu urbain, une manière classique d’appréhender le sujet consiste à rechercher des indicateurs de pathologies, des problèmes psychosociaux, ou bien d’identifier les atouts du territoire, selon des paramètres prédéfinis tels que la présence de services, la qualité des logements, ou encore la proximité d’un espace vert. Nos travaux partent de l’idée que cette manière d’appréhender la santé, à l’échelle d’un quartier, ne rencontre pas complètement la notion de santé comme complet bien-être. Dans des quartiers populaires qui concentrent cadre de vie dégradé et défaveur sociale, nous avons exploré ce que l’expression de l’expérience vécue par les habitants pourrait amener comme pistes d’actions pour compenser et réduire ces disparités. Méthode Des enquêtes approfondies auprès des habitants de quatre quartiers prioritaires en région Parisienne et à La Rochelle, nous ont amené à conduire près de 200 interviews sur le vécu du cadre de vie, suivant une approche ethnographique et les principes de l’analyse du discours. Ces études ont également donné lieu à des interactions importantes avec les élus et agents des collectivités locales et les acteurs des quartiers, avec l’objectif de contribuer à la réduction des inégalités d’accès à un cadre de vie sain et agréable. Résultats Ces travaux ont permis de consolider la structuration d’une trame pour recueillir le vécu des habitants, et d’organiser leurs propos autour de facteurs qui contribuent ou entravent l’attachement au quartier. En partant des différentes expériences individuelles, ce type d’approche sociologique permet de construire un récit collectif, qui tient compte de l’histoire et des trajectoires individuelles. Le plus souvent, ces narratifs sont globalement plus positifs que l’on aurait imaginé compte tenu des caractéristiques des quartiers, et permettent d’enrichir les profils de territoires basés sur des catégories sociodémographiques. Ils permettent d’aborder le fonctionnement d’un quartier dans sa globalité et sa complexité. Les expressions concernent à la fois des réalités pratiques et quotidiennes comme l’organisation de la vie du quartier, l’accès aux commerces et services, ou encore l’ambiance générale et les relations de voisinage, mais convergent aussi très souvent vers des questions d’estime de soi, l’expression de sentiments d’injustice, ou le manque de reconnaissance, voire de soutien pour développer des initiatives locales (défaut de pouvoir d’agir). Conclusion Constatant des décalages fréquents entre les attentes exprimées par les habitants, et les intentions portées par différentes politiques publiques, notamment en matière de rénovation urbaine, ces travaux proposent un changement de regard sur ce qui fait ou renforce la vulnérabilité des populations et la manière dont les politiques publiques peuvent y répondre. Ils suggèrent des perspectives et des leviers pour expérimenter de nouvelles approches, plus ouvertes aux dimensions subjectives du rapport des habitants à leur lieu de vie, et son caractère dynamique et évolutif.
No file

Dates and versions

hal-04437775 , version 1 (05-02-2024)

Identifiers

Cite

Anne-Laure Legendre, Benjamin Combes, Yorghos Remvikos. Santé et cadre de vie : résultats d’une approche sociologique sur le vécu des habitants de quartiers populaires. Epidemiology and Public Health = Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, 2019, 67, pp.S60-S61. ⟨10.1016/j.respe.2018.12.048⟩. ⟨hal-04437775⟩
12 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More